Sourate 4 verset 94 (Voyez bien clair)

Ne dîtes pas à quiconque vous adresse le Salâm : Tu n'es pas croyant

بسم الله الرحمـن الرحيم

 

~ Tafsir Sourate 4 verset 94 ~


 

http://islammedia.free.fr/Pages/coran/images/4/4_94.gif

 

Ce verset et ses tafaasyr répondent a plusieurs points. Ils prouvent que le fait de cacher sa croyance n'est pas du kufr. Ils prouvent egalement que le tawakkuf ne fait pas partie de l'islam. Et enfin ils prouvent la validité du jugement d'apparence.

 



Le verset complet est :

Ô les croyants ! Lorsque vous sortez pour lutter dans le sentier d'Allah, voyez bien clair et ne dites pas à quiconque vous adresse le salâm : "Tu n'es pas croyant", convoitant les biens de la vie d'ici-bas. Or c'est auprès d'Allah qu'il y a beaucoup de butin. C'est ainsi que vous étiez auparavant; puis Allah vous a accordé Sa grâce. Voyez donc bien clair. Allah est certes Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. Surat 4 Verset 94 Traduction approximative

Explication des versets :



Allah a révélé au sujet Usamah Ibn Zayd qui a tué Mirdas Ibn al-Nuhayk Farari, un coreligionnaire, en disant: (Ô les croyants! Lorsque vous sortez pour lutter dans le sentier d'Allah) dans le djihad, (voyez bien clair) entre qui est un croyant et qui est un incroyant, (et ne dites pas à quiconque vous adresse le salam) celui qui vous salue et vous dit «il n'ya pas de divinité qu'Allah, Muhammad est le messager d'Allah»: (Tu n'es pas croyant) et ensuite le tuer (convoitant les biens de la vie d'ici-bas.) afin que vous puissiez le dépouiller. (Or c'est auprès d'Allah qu'il y a beaucoup de butin) il a avec lui une récompense énorme pour celui qui évite le meurtre d'un coreligionnaire. (C'est ainsi que vous étiez auparavant ) avec votre peuple* [vous n'aviez] le sentiment de sécurité qu'avec les croyants et avec Muhammad et ses compagnons grace à l'attestation «il n'ya pas de divinité en dehors d'Allah et Mohammed est le messager d'Allah", avant l'émigration; (puis Allah vous a accordé Sa grâce. ) par la hijra. (Voyez donc bien clair.) de telle sorte que vous ne tuez pas les croyants. (Allah est certes Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites.) si vous tuez quelqu'un ou autres choses.


Traduction approximative du tafsir : Tanwîr al-Miqbâs min Tafsîr Ibn ‘Abbâs

[*vous cachiez votre religion]

 

  barre.gif

 



Le verset suivant fut révélé quand un groupe parmi les compagnons sont passé devant un homme de Banū Sulaym qui conduisait son troupeau de moutons, et il leur a offert une salutation de paix. Mais ils ont dit: «Il nous a seulement acceuillis ainsi pour dissimuler sa peur». Alors ils l'ont tué et ont emporté son troupeau: (Ô les croyants! Lorsque vous sortez pour lutter dans le sentier d'Allah, voyez bien clair) FA-tabayyanū; une lecture variante a fa-tathabbatū, «déterminer », ici et ci-dessous, (et ne dites pas à quiconque vous adresse le Salâm) lire Al-Salâm ou Al-Salam, c'est le salut, qui est, la salutation, ou [vous offre] la soumission, en déclarant la profession de foi (shahada), qui est une indication d'être musulman : (« Tu n'es pas croyant ») : Tu ne dis seulement ça pour dissimuler ta peur [protéger] ta vie et tes biens », de sorte que vous puissiez finir par le tuer, désirant (cherchant par cela) les marchandises transitoires de la vie de ce monde, qui est, sa jouissance, à la manière du butin. (Or c'est auprès d'Allah qu'il y a beaucoup de butin.) vous rendant libre de la nécessité de tuer une telle personne pour son bien. (C'est ainsi que vous étiez auparavant), quand vos vies et vos biens ont été protégés simplement par votre shahada, (puis Allah vous a accordé Sa grâce) de vous faire connaître pour votre foi et droiture. (Voyez donc bien clair.) de peur que vous tuiez un croyant et de traiter ceux qui entrent dans la religion comme vous avez été traité [auparavant]. (Allah est certes Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites.), et vous rétribue pour cela.

Traduction approximative du tafsir : Tafsir al-Jalalayn

 

 barre.gif

 




(Ô les croyants! Lorsque vous sortez pour lutter dans le sentier d'Allah voyez bien clair) [4:94].

Abu Ibrahim Isma'il ibn Ibrahim al-Wa'iz m'a informé > Abu'l-Husayn Muhammad ibn Ahmad ibn Hamid> Ahmad ibn al-Husayn ibn 'Abd al-Jabbar> Muhammad ibn 'Abbad> Sufyan> 'Amr>> 'Ata'> Ibn 'Abbas qui dit : « Certains musulmans ont pourchassés un homme pour son butin. Quand ils sont arrivés à lui, il dit: «La paix soit avec vous». Mais ils l'ont tué et ont pris son butin. Le verset a été révélé, puis (et ne dites pas à quiconque vous adresse le salam « Tu n'es pas croyant » convoitant les biens de la vie d'ici-bas), c'est à dire que le butin. » Cela a été rapporté par Boukhari de 'Ali ibn' Abd Allah et aussi par Mouslim d'après Abou Bakr ibn Abi Shaybah, et les deux émetteurs qu'ils relatent de Sufyan.

Isma'il nous a informé> Abu 'Amr ibn Nujayd> Muhammad ibn al-Hasan ibn al-Khalil> Abu Kurayb> 'Ubayd Allah> Isra'il> Simak> 'Ikrimah> Ibn 'Abbas qui dit : "Un homme de Sulaym qui avait avec lui un troupeau de moutons est passé par un groupe de Compagnons du Messager d'Allah, salla Allahu `alayhi wa salam. Il les salua avec la salutation de paix, mais ils ont dit les uns aux autres: «Il vous a accueillis avec la salutation de paix que pour chercher refuge de vous». Et alors ils l'ont tué et ont pris ses brebis et se rendit auprès du Messager d'Allah, salla Allahu `alayhi wa salam après quoi Allah, Exalté soit-Il, a révélé (Ô les croyants! Lorsque vous sortez pour lutter dans le sentier d'Allah voyez bien clair) »

Abu Bakr al-Asfahani nous a informé> Abu'l-Shaykh al-Hafiz> Abu Yahya al-Razi> Sahl ibn 'Uthman> Waki'> Sufyan> Habib ibn Abi 'Amrah> Sa'id ibn Jubayr qui dit : "Al-Miqdad ibn al-Aswad est sorti un jour à la tête d'une expédition militaire et ils sont tombés sur un homme avec une certaine possession. Ils voulaient le tuer, mais l'homme dit: « Il n'ya pas de divinité en dehors d'Allah »Malgré cela, al-Miqdad est allé de l'avant et l'a tué. On lui a dit: «Comment pouvez-vous tuer un homme qui a dit, il n'y a pas de divinité en dehors d'Allah ? Il voulait plutôt s'enfuir avec sa famille et ses biens ». Quand ils sont allés vers le Messager d'Allah, salla Allahu è alayhi wa salam, ils ont mentionné ce qui s'était passé, et le verset (Ô les croyants! Lorsque vous sortez pour lutter dans le sentier d'Allah voyez bien clair) a été révélé ».

Saïd al-Hassan : «Les Compagnons du Prophète salla Allahu `alayhi wa salam, sont sorti dans une patrouille de reconnaissance. Pendant qu'ils étaient là, ils ont rencontré des idolâtres qu'ils ont combattu et vaincu. Un des hommes s'est enfuis et un homme musulman l'a suivi, dans la poursuite de ses affaires (ses biens). Quand il était sur le point de le frapper avec son épée, l'homme dit: «Je suis un musulman, je suis un musulman! » L'homme musulman ne l'a pas cru. Il l'a tué et a pris ses possessions qui étaient dérisoires. Le Messager d'Allah salla Allahu `alayhi wa salam, a été informé de cela. Il a dit à l'homme: «Vous l'avez tué, même si il a affirmé qu'il était musulman! » L'homme dit: «Ô Messager d'Allah, il à dit cela que pour se protéger». Le Messager a dit : «Pourquoi n'avez-vous pas diviser son cœur ouvert? » «Pourquoi, ô Messager d'Allah», demanda l'homme. Il a dit: «Afin que nous voyons s'il était véridique ou non». L'homme dit: «Comment étais-je censé savoir qu'il disait la vérité, ô Messager d'Allah? » Il a dit: «Vous ne saviez pas ça, mais il s'exprimait avec ses mots ». Ce tueur n'a pas vécu longtemps après cet événement. Quand il est mort, on l'enterra, mais le lendemain matin ils ont trouvé son cadavre sur le bord de sa tombe. Ils ont creusé une autre tombe et l'ensevelirent, et le lendemain ils ont trouvé son cadavre sur le côté de la tombe. Ils ont fait cela deux fois ou trois, et quand ils ont vu que la terre n'a pas accepté son cadavre, ils l'ont jeté dans certains sentiers de montagne. Et puis ce verset a été révélé »

Al-Hasan a commenté à ce sujet: «La terre contient ceux qui font plus de mal que cet homme. Cependant, ce fut une exhortation à leur disposition afin qu'ils ne refassent jamais cela ».


Abu Nasr Ahmad ibn Muhammad al-Muzakki nous a informé > 'Ubayd Allah ibn Muhammad ibn Battah> Abu'l-Qasim al-Baghawi> Sa'id ibn Yahya al-Umawi> son père> Muhammad ibn Ishaq> Yazid ibn 'Abd Allah ibn Qusayt> al-Qa'qa' ibn 'Abd Allah ibn Abi Hadrad> son père qui dit : «Le Messager d'Allah, salla Allahu `alayhi wa salam, nous a envoyé dans une expédition militaire à Idam. Ce fut avant sa conquête de la Mecque. Il est arrivé que 'Amir ibn al-Adbat al-Ashja'i passé par nous et nous a accueillis avec le salut de l'Islam, mais nous nous sommes méfié de lui. Muhallim ibn Jathamah l'a attaqué, en raison de certaines querelles qu'ils avaient en commun dans l'ère pré-islamique, et le tua. Il saisit de lui comme butin un chameau, une literie pour dormir et une certaine provision. Nous l'avons ensuite rapporté au Messager d'Allah, salla Allahu `alayhi wa salam, et informé de cet incident. Allah, Exalté soit-Il, a révélé (Ô les croyants! Lorsque vous sortez pour lutter dans le sentier d'Allah, voyez bien clair) jusqu'à la fin de ce verset ».


Said al-As-Souddi : «Le Messager d'Allah, salla Allahu `alayhi wa salam, a envoyé Oussama Ibn Zayd à la tête d'une expédition militaire au cours de laquelle il a rencontré Mirdas ibn al-Nuhayk Damri et le tua. Cet homme était de Fadak, et il était la seule personne qui a accepté l'Islam parmi tout son peuple. Il disait: «Il n'ya pas de divinité en dehors d'Allah, Muhammad est le messager d'Allah», et les à accueillis avec la salutation de paix. Usamah dit: «Quand je suis retourné voir le Messager d'Allah, salla Allahu `alayhi wa salam, et l'a informé de ce qui s'était passé, il s'écria: « Tu as tué un homme qui dit: la ilaha illa Allah». J'ai dit : « Il a dit ça que pour se protéger ». Il a dit: «Que feras-tu quand il viendra le Jour du Jugement pour se disputer avec toi par le biais du « la ilaha illa Allah » Et il répétait: «Tu as tué un homme qui dit: la ilaha illa Allah », jusqu'à ce que je voulu que j'embrasse l'Islam seulement ce jour-là ».
Puis le verset
(Ô les croyants! Lorsque vous sortez pour lutter dans le sentier d'Allah, voyez bien clair) a été révélé ».



Al-Kalbi et Qatadah également rapporté quelque chose de cet effet. L'authenticité de cette tradition est attestée par la tradition suivante. Abou Bakr Muhammad ibn Ibrahim al-Farisi nous a informés> Amrawayh Muhammad ibn 'Isa ibn'> Ibrahim ibn Sufyan> mouslim > Ya'qûb al-Dawraqi> Hushaym> Ibn Hasin> Abou Zubyan> Oussama ibn Zayd ibn Hârithah concernant les éléments suivants: "Le Prophète, salla Allahu `alayhi wa salam, nous a envoyé à al-Hirqah proximité Juhaynah. Nous leur avons fait une descente dans la matinée et les avons vaincus. Moi et une aide avons pourchassé un de leurs hommes et quand nous l'avons pris, il dit : « la ilaha illa Allah ».
(Celui qui m'a aidé) l'a arrêté mais je l'ai poignardé avec ma lance et le tua. Lorsque nous sommes rentrés auprès du Prophète, salla Allahu `alayhi wa salâm, il a entendu ce qui s'était passé. Il m'a dit: «Ô Oussama, vous l'avez tué après qu'il a dit, la ilaha illa Allah». J'ai dit : «Ô Messager d'Allah, il a dit ça que pour se protéger». Il a dit: « Vous l'avez tué après qu'il a dit, la ilaha illa Allah», et il n'a céssé de le répéter jusqu'à ce que je souhaite que n'avoir embrassé l'Islam que ce jour-là ".

Traduction approximative du tafsir : Asbab Al-Nuzul by Al-Wahidi

 

 barre.gif

 



Et concernant le tafsir d'ibn kathir :

(Ô vous qui croyiez ! Lorsque vous sortez pour lutter dans le sentier d'Allah, voyez bien clair et ne dites pas à quiconque vous adresse le salam : « Tu n'es pas croyant », convoitant les biens de la vie d'ici-bas. Or c'est auprès d'Allah qu'il y a beaucoup de butin. C'est ainsi que vous étiez auparavant ; puis Allah vous a accordé Sa grâce. Voyez donc bien clair. Allah est certes Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. )

L'Imam Ahmad rapporte que `Ikrimah dit que Ibn` Abbâs dit: «Un homme de Bani Sulaym, qui faisait paître un troupeau de moutons, est passé par quelques-uns des compagnons du Prophète et leur a donné le Salam. Ils ont dit (les uns aux autres) 'Il a seulement dit le Salam pour se protéger de nous. "Puis ils l'ont attaqué et tué. Ils ont apporté ses moutons au Prophète, et ce verset a été révélé, (Ô vous qui croyez!), Jusqu'à la fin du Ayah.''

At-Tirmidhi a enregistré cela dans son Tafsir, et dit: «Ce hadith est Hassan, et il est également signalé par Oussama ben Zayd. '«Al-Hakim également enregistrées et dit:« sa chaîne est sahih, mais ils n'ont pas pu la récupérer''

Al-Bukhârî rapporte que Ibn `Abbas commenté ; (et ne dites pas à quiconque vous adresse le salam : « Tu n'es pas croyant »)," Un homme gardait ses moutons et les musulmans l'ont rattrapé. Il a dit, « `as-salamou` alaykoum ». Cependant, ils l'ont tué et a pris ses brebis. Allah a révélé le verset ; (et ne dites pas à quiconque vous adresse le salam : « Tu n'es pas croyant », convoitant les biens de la vie d'ici-bas). Ibn` Abbâs dit: «Les biens de ce monde étaient les moutons » Et il récita, (As-Salâm) l'Imam Ahmad rapporte que Al-Qa `qa` bin Abdullah bin Abi Hadrad raconté que son père `Abd Allâh Ibn Abî Hadrad dit : « Le Messager d'Allah nous a envoyés à Idam. J'ai roulé avec un groupe de musulmans qui comprenait Abu Qatadah, Al-Harith bin Rab `i et Muhallam bin Juthamah bin Qays, nous avons continué jusqu'à ce que nous avons atteint la zone des Idam, où `Amr ibn Al-Adbat Al-`Ashja passé par nous sur son chameau. Quand il est passé il nous a dit Salam, et nous ne l'avons pas attaqué. En raison de certains problèmes antérieurs avec lui, Muhallam bin Juthamah tué et a pris son chameau. Quand nous sommes retournés vers le Messager d'Allah et dit ce qui s'était passé, un verset du Coran a été révélé sur nous, (Ô vous qui croyiez ! Lorsque vous sortez pour lutter dans le sentier d'Allah) jusqu'à (Khabīrāan.).''Seul Ahmad a enregistré ce Hadith.
Al-Bukhârî rapporte que Ibn `Abbas a dit que le Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم a dit à Al-Miqdad, « Tu as tué un homme croyant qui dissimulait sa foi avec des gens mécréants, après qu'il vous eut annoncé sa foi. Rappelez-vous, qu'avant, vous avez cacher votre foi à la Mecque. » Al-Boukhari enregistré cette version plus courte, sans une chaîne complète de narrateurs. Cependant une version plus longue avec une chaîne de narrateurs connecté a également été enregistrée. Al-Hafiz Abu Bakr Al-Bazzar enregistré que Ibn `Abbâs dit : « Le Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم a envoyé une expédition militaire sous l'autorité d'Al-Miqdad ibn Al-Aswad et quand ils ont atteint la zone désignée, ils ont trouvé les gens qui se sont dispersés. Cependant, un homme avec beaucoup de richesse ne les quitta pas et dit, « je témoigne qu'il n'y a pas de divinité digne d'adoration sauf Allah». Pourtant, Al-Miqdad l'a tué, et un homme lui dit: « Vous avez tué un homme après qu'il a proclamé:« Il n'ya pas de divinité digne d'adoration sauf Allah. Par Allah, je mentionnerai ce que vous avez fait au Prophète ». Quand ils sont allés vers le Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم, ils ont dit, « O Messager d'Allah! Al-Miqdad a tué un homme qui a témoigné qu'il n'ya pas de divinité digne d'adoration sauf Allah ». Il a dit, «ادْعُوا لِيَ الْمِقْدَادَ، يَا مِقْدَادُ أَقَتَلْتَ رَجُلًا يَقُولُ: لَا إِلهَ إلَّا اللهُ، فَكَيْفَ لَكَ بِلَا إِلهَ إِلَّا اللهُ غَدًا؟» . Allah a alors révélé ; (Ô vous qui croyiez ! Lorsque vous sortez pour lutter dans le sentier d'Allah, voyez bien clair et ne dites pas à quiconque vous adresse le salam : « Tu n'es pas croyant », convoitant les biens de la vie d'ici-bas. Or c'est auprès d'Allah qu'il y a beaucoup de butin. C'est ainsi que vous étiez auparavant ; puis Allah vous a accordé Sa grâce. Voyez donc bien clair. ). Le Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم a dit à Al-Miqdad, « Il était un homme croyant qui dissimulait sa foi parmi les gens mécréants, et il vous a annoncé sa foi pour, mais vous l'avez tué, malgré ce que vous avez utilisé pour cacher votre foi avant, à la Mecque. »

Déclaration d'Allah :(Or c'est auprès d'Allah qu'il y a beaucoup de butin) C'est-à-dire, mieux que ce que vous avez désiré comme possessions matérielles qui vous a fait tuer celui qui vous a accueilli avec le Salam et prononcé sa foi devant vous. Pourtant, vous avez ignoré tout cela et l'avez accusé d'hypocrisie, d'acquérir les gains de cette vie. Cependant, la richesse pure avec Allah est bien meilleure que ce que vous avez acquis.

Déclaration d'Allah : (C'est ainsi que vous étiez auparavant ; puis Allah vous a accordé Sa grâce.) signifie, au préalable, vous aviez l'habitude d'être dans la même situation, comme cette personne qui a caché sa foi à son peuple. Nous avons mentionné les Hadiths pertinents ci-dessus.

Allah a dit: (Rappelez-vous quand vous étiez peu nombreux et qu'Il vous a multipliés en grand nombre) . `Abd Ar-Razzaq enregistré que Sa` id bin Jubayr ض commenté au sujet de la déclaration d'Allah : (C'est ainsi que vous étiez auparavant), « Vous avez cacher votre foi, comme ce berger a caché sa foi. »

Allah a dit (Voyez bien clair), puis Il dit : (Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites.) Et cette partie du verset contient une menace et un avertissement, comme Sa'id bin Jubayr déclaré.

Conclusion :



 Dans le premier tafsir on voit :


  •  Premièrement que c'est lors du jihâd, et qu'ils sont en dar el kufr.
  •  Deuxièmement que le salâm était un signe d'islâm exclusifs aux musulmans, donc Zayd رضي الله عنه aurait dû juger à l'islâm Mirdas car Mirdas lui a passé le salâm, pour lui faire comprendre qu'il est un musulman.
  •  Troisièmement, Zayd (qui à jugé tout le monde mécréant dans cette dar el kufr) l'a tué alors que Mirdas lui à montré son islâm (par un signe d'islâm exclusif aux musulmans), mais Zayd رضي الله عنه n'a pas "accepté" son islâm car il a convoité ses biens (le butin).
  •  Quatrièmement, Allah à blamé le fait que zayd ne l'est pas juger à l'islâm alors qu'il lui a montrer son islam (par le salâm) et Il a dit (C'est ainsi que vous étiez auparavant) ce qui veut dire que avant, quand ils étaient en dar el kufr, eux aussi cachaient leur croyance car ils ne se sentaient pas en sécurité, et Allah leur a faciliter par l'émigration (hijra)

Il dit (puis Allah vous a accordé Sa grâce.). Et Il leur ordonne de voir clair (Voyez donc bien clair) de sorte à ne pas tuer une personne qui leur montre l'islam (par un signe d'islam exclusif aux musulmans), autrement dit si une personne leur montre l'islâm, ils ne doivent pas se précipiter pour la tuer .

Wa Allahu a`lam

 barre.gif



 Dans le second tafsir :

On comprend que les compagnons concernés رضي الله عنهم ont rencontrés cette personne, et que cette dernière leur a passé la salutation de l'islâm, et malgrès ça ils ont refusé de le juger à l'islâm et l'ont tué en pensant que cet homme n'a dit le salâm que par peur afin de protéger sa vie et ses biens. Allah les à blamé de l'avoir juger mécréant alors qu'il leur à montrer son islâm par la salutation islamique.

Et Allah leur dit que avant d'être en force comme il le sont, ils étaient comme cet homme, que la shahada (les signes exclusifs d'islâm) protégeaient leur vie et leurs biens, alors ils doivent traiter les gens qui leur montre ce genre de signes comme ils ont étaient traités eux.

Wa Allahu a`lam


 barre.gif



 Dans le troisième tafsir :

On comprend très bien que leur tord à était de ne pas le juger à l'islâm alors qu'il a montré un signe d'islâm exclusif pour cette époque.

On peut même rajouté pour éclaircir ça :
‘Omar Ibn al-Khattab رضي الله عنه a dit : « Il y avait des gens qui étaient jugés à l’époque du Prophète Mouhammad, صلى الله عليه و سلم par la Révélation, mais maintenant il n’y a plus de Révélation. Nous vous jugeons aujourd’hui de ce qu’il nous apparait de vos actes.* Quiconque nous montre le bien nous le rapprocherons et nous lui accorderons la sécurité, et ce qu’il dissimule dans son for-intérieur n’est pas notre préoccupation**. Il rendra des comptes à Allah sur ce qu’il dissimule. Quiconque nous montre une mauvaise apparence, nous ne lui accorderons pas la sécurité et il ne sera pas cru, même s'il déclare que son for-intérieur est bon » [Source : Sahih al-Boukhari, livre des témoignages]

* Et c'est ça le jugement d'apparence
** Ce que les cœurs cachent seul Allah le sait, si une personne nous montre l'islâm, nous le jugeons sur l'islâm, même si son cœur cache l'hypocrisie.
Et celui qui ne nous montre pas l'islâm nous le jugeons sur le kufr (par appartenance a son peuple -dar al kufr-) même si son cœur cache l'islâm ; et ce cas est tout à fait possible, Allah a dit (C'est ainsi que vous étiez auparavant) c'est-à-dire : Vous cachiez votre religion.


  •  Et si le salâm etait un signe exclusif aux musulmans pourquoi l'auraient ils jugé mécréant ?
  •  Certains disent qu'ils ne l'ont pas cru car ils ont pensaient qu'il avait peur, d'autre disent que c'est pour récuperer le butin …


Wa Allahu a`lam

 barre.gif



Les compagnons رضي الله عنه ont été blamés pour l'avoir juger mécréant alors qu'il a montrer un signe d'islâm.
Et à cause de cette injustice[1], ils l'ont tué.

[1] Le fait de l'avoir jugé mécréant malgrè qu'il dise le salâm ou la shahada

Date de dernière mise à jour : 13/06/2013