Ils prétendent ne pas connaître la situation des gouverneurs d’aujourd’hui

بسم الله الرحمـن الرحيم


 

Mise en garde contre ceux qui prétendent ne pas connaître la situation des gouverneurs d’aujourd’hui

 

 

Mouhammad ibn ‘Abdal-Wahhab, rahimahoullah, répondant à ceux qui affirment qu’ils ne connaissent pas la situation des Tâwaghît connus de la masse des gens, a dit :

 

« Et si il disait : « Nous ne les avons pas vu faire cela ! »

 

 - Nous leur disons : « N’est-ce pas que tu n’as pas non-plus vu Pharaon et Hamân commettre la mécréance, ni de même Abou Djahl, ou Abou Lahab ? Et que tu n’as pas vu l’injustice de Hadjadj, ni ceux qui frappaient l’Imam Ahmad ? Pourtant, tu témoignes tout cela ?! »

 

- Si il dit: « Ceci est inévitablement connu »

 

-Nous disonsque la mécréance de ces Tâwaghît (qui sont connu de la masse), est aussi inévitablement connue parmi les gens[1] (que celle des Tawaghit cité précédemment). Et maintenant ils sont adorés et appellent les gens à cela »

 

(Source: Histoire de Nadjd, page 420)

 

 

Le Cheykh ‘Abdallah Ibn ‘Abdal-Latif a été interrogé concernant celui qui ne bannis pas l’état (ottoman) de l’Islam ; les aide contre les musulman ; et choisi de leur faire allégeance et s’engage à combattre avec eux ?

Et un autre qui ne dit rien de tout cela, mais qui au contraire considère cet état et ceux qui les aident comme étant des musulmans rebelles ; et ne permet d’agir envers eux que ce qu’il est permis de faire avec les musulmans rebelles ; et que tout butin pris aux arabes est illicite ?

 

Il répondit : « Celui qui ne connaît pas la mécréance de cet état, et ne fait pas de différence entre cet état et les musulmans rebelles : il ne sait pas ce que signifie « Il n’y a de vrai dieu qu’Allah ». Et si en plus de ça, il pense que c’est un état musulman, c’est encore pire et plus grave ! Cela revient à douter de la mécréance de celui qui mécroit en Allah et Lui donne un associé[2]. Et, en ce qui concerne celui qui les incite ou les aide, quelque soit l’aide, contre les musulmans, alors ceci est une apostasie claire »

 

(Source : Dourar As-Saniyya 10/429)




.


[1] Celui qui prétend ne pas connaître une chose inévitablement connue, il n’a aucune excuse, qu’il s’agisse d’une obligation, d’une interdiction, ou encore de la situation d’une personne

[2] Ce que veut dire le cheikh, rahimahoullah, c’est que celui qui doute de la mécréance de cet Etat idolâtre, est un mécréant, car il tombe sous la règle de l’annulant de l’Islam qui s’appelle : Celui qui doute de la mécréance du polythéiste, est un mécréant.

Il est intéressant de noter que cette fatawa se trouve dans le chapitre intitulé : Celui qui doute de la mécréance de celui qui gouverne par autre législation que Celle d’Allah. Le jugement d’une telle personne est clair, elle est mécréante, car elle doute de la mécréance d’un Tâghoût, et un Tâghoût est pire qu’un polythéiste ! Ce doute ne peut être le résultat que de l’ignorance du sens de la Chahada, "la ilaha illa Allah".

 


 

Il s'agit d'un article retranscrit