Ceux qui ne règlent pas leur litige avec le Coran et la Sunnah

بسم الله الرحمـن الرحيم

~ Le Statut de ceux qui ne règlent pas leur litige avec le Coran et la Sunnah ~


« Non! Par ton Seigneur! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu'ils ne t'auront demandé de juger de leurs disputes et qu'ils n'auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu'ils se soumettent complètement [à ta sentence]. »
Sourate 4 Verset 65 traduction approximative



L'imam Ibn Hazm (Rahimahou Allah) a dit concernant ce verset:

"Ce verset suffit à celui qui prend garde, raisonne bien et croit en Allah et au Jour Dernier et pour celui qui a la certitude que cette ordonnance et cette recommandation est celle de Son Seigneur. A la personne de vérifier ce qu’elle a dans le cœur. Si elle trouve une gêne ou que son âme refuse de se soumettre à ce que le Prophète
صلى الله عليه وسلم nous a transmis mais se penche par contre vers les paroles de tel ou tel, ou ses préférences et analogies ou qu’elle trouve que son âme demande justice à quelqu’un d’autre que le Prophète صلى الله عليه وسلم alors qu’elle sache qu’Allah a fait serment – et Sa parole est véridique – qu’il n’est pas croyant et Allah a dit vrai et s’il n’est pas croyant il doit être mécréant car un troisième jugement n’existe pas.’’

Il dit aussi (Rahimahou Allah), en rapport avec le verset précédent :

"Allah a juré par Lui même qu’il ne peut pas être croyant si ce n’est qu’après qu’il prenne le Prophète
صلى الله عليه وسلم comme juge dans tous ses litiges puis qu’il se soumette avec son cœur et qu’il ne trouve aucune gêne dans son âme vis-à-vis du jugement.
Donc se soumettre avec le cœur est autre chose que la demande du jugement. Et c’est cela la foi qui ne doit pas faire défaut chez le croyant.’’



« N'as-tu pas vu ceux qui prétendent croire à ce qu'on a fait descendre vers toi [Prophète] et à ce qu'on a fait descendre avant toi ? Ils veulent prendre pour juge le taghout, alors que c'est en lui qu'on leur a commandé de ne pas croire. Mais le Diable veut les égarer très loin, dans l'égarement. »
Sourate 4 Verset 60 traduction approximative



Ibn Taymiya a dit (Rahimahou Allah) à propos de ce verset:

"Comme Il a blâmé – Allah – ceux qui prétendent croire en tous les Livres cependant ils délaissent le jugement du Livre et de la Sounna, et ils se jugent chez certains tawaghit, comme c’est le cas de beaucoup de personnes qui prétendent être Musulmanes. Ils se jugent selon les paroles des Sabéens philosophes ou autres, ou aux règlements de certains rois qui ne sont pas sur l’Islam, comme les rois turcs et autres."

Majmou’ Al Fataawa, Volume 12 Page 339



« Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-là à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleur interprétation (et aboutissement). »
Sourate 4 Verset 59 traduction approximative



Ibn Al-Qayyim (Rahimahou Allah) a dit à propos de ce verset:

''Et ceci est une preuve tranchante, qu’il est obligatoire de se référer dans toutes sortes de litiges à Allah et Son Prophète صلى الله عليه وسلم, et non pas à quelqu’un d’autre.

Quiconque se réfère à quelqu’un d’autre, va à l’encontre de l’ordre d’Allah.

Et celui qui appelle au jugement d’un litige chez autre qu’Allah a en fait, fait un appel de Jaahiliya.

Le serviteur n’a pas de Foi jusqu’à ce qu’il se réfère dans tous ses litiges à Allah et Son Messager.

Et Allah a dit à propos de cela, « si vous croyez en Allah et au Jour dernier.» Et ceci est ce dont nous avons parlé auparavant, à savoir l’absence de la condition annule l’acte lié à cette condition.

Cela démontre que celui qui prend comme juge autre qu’Allah et Son Prophète
صلى الله عليه وسلم dans ses litiges est en dehors de ce que la croyance en Allah et au Jour Dernier implique.

Ce verset protecteur, briseur, clair et qui est un remède, te suffit car il brise le dos de ceux qui vont à l’encontre, et protège ceux qui s’y accrochent et l’appliquent.”

Al-Risaala Al Taboukiya, Page 133



Ibn Kathir (Rahimahou Allah) a dit à propos de ce verset:

“Ceci est une preuve que celui qui juge ses litiges par autre que le Kitab et la Sounna et ne les prend pas comme référence, n’est pas croyant en Allah et au Jour Dernier.”


Hamad Ibn Nassr Al Ma’mar a dit :

Et plus significative que cela Sa parole :
« Si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-là à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleur interprétation (et aboutissement). »
Sourate 4 Verset 59 traduction approximative

Ce verset est une preuve que la référence pour les litiges des gens dans les bases et les détails de la religion, ne peut être que Allah et Son Messager
صلى الله عليه وسلم, si vous croyez en Allah et au Jour Dernier.

C’est pour cela qu’Il a dit : « si vous croyez en Allah et au Jour dernier. »

Et ceci est une condition et si celle-ci n’est pas présente ou est absente, l’acte qui lui est lié sera absent ; par conséquent prendre comme juge autre qu’Allah et Son Messager annule la croyance en Allah et au Jour Dernier.”


Majmou’at Al- Rassail Wa Al- Fataawa , Shaykh Nassr Al Ma’mar, Page 173



« Le jugement n’appartient qu’à Allah. Il vous a commandé de n’adorer que Lui. »
Sourate 12 verset 40 traduction approximative



Ibn Al Qayyim a dit :

« Et cette question est la base du monothéisme et sa fondation même.
Et beaucoup de gens veulent un autre que Lui pour juge auprès duquel recourir et porter leurs disputes et duquel ils acceptent le jugement.Et ces trois degrés sont les piliers du monothéisme : de ne prendre nul autre que Lui pour Seigneur ; ni pour Sauveur ; ni pour Juge. »

Madârij As-Sâlikîn 1/182



Ibn Kathîr a dit:

« Quiconque délaisse la législation dominante descendue sur Mohammed ibn Abdallâh le sceau des messagers et demande justice aux législations abrogées devient mécréant, que dire alors de celui qui demande justice au «yâssa» (livre des lois des tatars) et le privilégie ; quiconque agit ainsi devient mécréant par le consensus des musulmans. »


Al Bidaya wa Nihaya » vol.13 page 127

صلى الله عليه وسلم