Les Composantes de l'Adoration

  بسم الله الرحمن الرحيم  




~ Les Composantes de l'Adoration ~

 

 

L’adoration repose sur trois fondements qui sont :

 

· L’amour (al-hubb)

· La crainte (al-khawf)

· L’espérance (ar-raja’)

 

L’amour avec l’humilité, la crainte avec l’espoir; il est indispensable que ces éléments soient regroupés dans l’adoration. Allah le très haut dit lorsqu’il décrit ses serviteurs croyants :

 

« Il les aime et ils l'aiment »  (Sourate 5 verset 54) traduction approximative

 

Allah le très haut dit aussi :

« Ceux qui croient sont les plus ardent en l’amour d’Allah » (sourate 2 verset 165) traduction approximative

 

« Ils concouraient en bien et nous invoquaient par amour et par crainte, et ils étaient humbles devant nous » (Sourate 21 verset 90) traduction approximative

 

Les prédécesseurs (salafs) disaient:

 « Celui qui adore Allah le très haut uniquement avec l’amour, est hérétique (zindiq).

Celui qui L’adore uniquement avec l’espérance est murji’[1].

Celui qui L’adore uniquement par la crainte est haruri[2].

Celui qui l’adore avec amour, crainte et espoir est croyant monothéiste. »

 

Cheikh Al-Islam Ibn Taymiyya رحمه الله a cité cela dans son ouvrage « al-‘ubudiyya » (la servitude) :

« La religion d’Allah est : son adoration, son obéissance et la soumission à lui. L’adoration (al-‘ibada) signifie à l’origine l’humilité (adh-dhul). On dit, par exemple, d’un chemin qu’il est mu‘abbad s’il est emprunté et que les pieds le foulent.»

 

L’adoration qui est exigée regroupe la notion d’humilité et d’amour. Elle comprend le summum de l’humilité envers Allah et le summum de l’amour pour lui. On ne peut dire de celui  qui se soumet à un homme, tout en le détestant, qu’il l’adore. De même, s’il aime une chose mais ne s’y soumet pas, il ne peut être considéré comme l’adorant. C’est le cas, par exemple, de l’amour porté par l’homme à son enfant ou son ami.

 

C’est pour cela que l’amour seule ou l’humilité seule n’est pas suffisant dans l’adoration d’Allah. Mais il incombe qu’Allah soit plus aimé par ses serviteurs que tout autre, et qu’Il soit plus vénéré par eux que tout autre. Nul n’a le droit à l’amour et à la soumission absolue si ce n’est Allah.

 

Tel sont les constituants sur lesquels repose la servitude.

 

L’érudit Ibn Al-Qayyim رحمه الله dit dans son poème «al-nuniyya »:

 « L’adoration du tout Miséricordieux, est son amour absolu avec l’humilité de l’adorateur. Ils constituent les deux pôles. C’est autour d’eux que gravite l’orbite de l’adoration.

Elle ne le peut jusqu’à ce que les deux pôles soient en position. Leur axe est l’ordre, l’ordre du Messager et non les passions, l’âme ou le damné.»

 

Ibn Al-Qayyim رحمه الله a comparé la gravitation de l’adoration autour de l’amour et l’humilité envers le bien-aimé, qui est Allah le très haut, à celle de l’orbite autour de ses pôles. Il a insisté également, sur le fait que la gravitation de l’orbite de l’adoration, se fait autour de l’ordre de l’envoyé et de ce qu’il a légiféré, et non autour des passions et de ce qu’enjoignent l’âme et satan car cela n’est pas considéré comme adoration. Ce que le Messager a légiféré est l’axe autour duquel gravite l’adoration et non les innovations, les superstitions, les passions et l’imitation aveugle des ancêtres.

 

Date de dernière mise à jour : 20/05/2013