L'Adoration : sens, catégories, caractère exhaustif

بسم الله الرحمن الرحيم  

 

 


~ L'Adoration : sens, catégories, caractère exhaustif ~

 

 

1) La signification de l’adoration.

 

L’origine du terme «adoration» (al-‘ibada) est l’humilité et la soumission.

 

Dans la terminologie islamique, elle a plusieurs définitions qui se rejoignent toutes, parmi celles-ci :

 

A) L’adoration est l’obéissance à Allah en se conformant à ce qu’Allah a ordonné par l’intermédiaire de ses messagers.

 

B) L’adoration signifie de même, le fait de faire preuve d’humilité envers Allah, elle est donc le summum de l’humilité accompagné du summum de l’amour.

 

Néanmoins, la définition la plus complète est :

 

« L’adoration est un terme englobant tout ce qu’Allah aime et agrée, que ce soit au niveau des paroles ou des actes extérieurs ou intérieurs. » (voir Fath el madjid explication d’Ibn Taymiya)

 

Elle concerne aussi bien le coeur et la langue que les membres :

 

La crainte et l’espérance, l’amour et la confiance, le désir et l’appréhension, par exemple, sont des adorations du coeur.

Le fait de dire «subhana Allah» (at-tasbih) «la ilaha illa Allah» ( at-tahlil ) «Allahou akbar» ( at-takbir), ainsi que la louange et la gratitude exprimés par la langue et le coeur sont des adorations à la fois de la langue et du coeur.

La prière, l’impôt légal (az-zakat), le pèlerinage (al-hajj) et le combat dans le sentier d’Allah constituent des adorations corporelles et du cœur.

Et d’autres nombreuses sortes d’adorations qui requièrent à la fois la participation du coeur, de la langue et des membres.

 

L’adoration est la finalité pour laquelle Allah a crée Ses créatures, Allah dit :

 

« Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent. » (Sourate 51 Verset 56) traduction approximative

« Je ne cherche pas d'eux une subsistance; et Je ne veux pas qu'ils me nourrissent. » (Sourate 51 Verset 57) traduction approximative

« En vérité, c’est Allah qui est le Grand Pourvoyeur, Le Détenteur de la force, l’Inébranlable. »  (Sourate 51 Verset 57) traduction approximative

 

Allah le très haut, nous a informé que la sagesse pour laquelle les djinns et les hommes furent créés, est qu’ils s’acquittent de l’adoration qui Lui est dû, même s’Il n’en a nul besoin. En effet, ce sont ces créatures qui ont besoin de vouer leur adoration à Allah, vu leur état de nécessité vis-à-vis de Lui.

Ils L’adorent en se conforment à sa législation et quiconque dédaigne adorer Allah est arrogant. Quiconque L’adore et adore autre que lui, est associateur.

Quiconque, enfin, L’adore exclusivement mais en ne se conformant pas à sa législation est innovateur.

Le véritable croyant monothéiste est donc celui qui L’adore seul par ce qu’Il a légiféré.

 

 

2) Les catégories d’adoration et son caractère exhaustif

 

L’adoration est de plusieurs catégories. Elle regroupe toutes les sortes d’actes de dévotion qui se manifestent par la langue et les membres et qui ont pour origine le cœur, tels que le rappel d’Allah (adh-dhikr) , le fait de dire «subhana Allah», «la ilaha illa Allah», la lecture du Coran, la prière, la zakat, le jeûne, le pèlerinage, le jihad, le fait d’ordonner le convenable et de condamner le blâmable, la bienfaisance à l’égard des proches, des orphelins, des nécessiteux et des voyageurs à court de moyens ainsi que l’amour d’Allah et de son messager, la révérence pour Allah et le retour vers lui. De même lui vouer un culte exclusif, patienter par rapport à sa volonté (son jugement) et agréer ses arrêts, s'en remettre à Lui (tawakul) espérer sa miséricorde et craindre son châtiment.

 

L’adoration englobe donc tous les faits et gestes du croyant, si son intention est de se rapprocher d’Allah ou d’y contribuer. Même les actes habituels, à partir du moment où l’on cherche à travers eux à se renforcer pour obéir à Allah comme le sommeil, se nourrir, boire acheter et vendre, rechercher la subsistance et le mariage. Ces actes de la vie de tous les jours accompagnés d’une intention de rapprochement deviennent des actes d’adoration, pour lesquels la personne est récompensée. On s’aperçoit que l’adoration n’est donc pas limitée aux actes de dévotion propres.

 

 

Date de dernière mise à jour : 20/05/2013