Le droit de Légiférer

بسم الله الرحمـن الرحيم

 

logo.jpg

 

~ Le droit de Légiférer ~

 

Légiférer est le droit exclusif d’Allah le très haut:

 

 «C’est Allah qui juge et personne ne peut s’opposer à Son jugement, et Il est prompt à régler les comptes.» (Sourate 13verset 41) traduction approximative.

 

«Le pouvoir n’appartient qu’à Allah. Il vous a commandé de n’adorer que Lui. Telle est la religion droite; mais la plupart des gens ne savent pas.» (Sourate 12 verset 40) traduction approximative.

 

 

Qu’entend-t-on par la législation?

 

C’est ce qu’Allah révèle à ses serviteurs comme voie à suivre et ce, tant au niveau de la doctrine que des règles qui régissent la vie en société ( al-mu‘amalat ) et autres.

 

 

En fait partie le fait de rendre licite ou illicite :

 

Nul ne peut rendre licite que ce qu’Allah a rendu licite, ni rendre illicite que ce qu’Allah a rendu illicite.

 

Allah dit : «Et ne dites pas, conformément aux mensonges proférés par vos langues : "Ceci est licite, et cela est illicite", pour forger le mensonge contre Allah. Certes, ceux qui forgent le mensonge contre Allah ne réussiront pas.» (Sourate 16 verset 116) traduction approximative.

 

Allah dit également«Que dites-vous de ce que Allah a fait descendre pour vous comme subsistance et dont vous avez alors fait des choses licites et des choses interdites ? - Dis : "Est-ce Allah qui vous l'a permis ? Ou bien forgez vous (des mensonges) contre Allah " ?» (Sourate10 verset 59) traduction approximative.

 

Allah a interdit d’autoriser et d’interdire si ce n’est avec une preuve du livre (le coran) ou de la sunna. En outre, il nous a averti que celui qui le fait aura menti sur Allah, tout comme il nous a fait savoir que celui qui rend une chose obligatoire ou interdite en l’absence de preuve se sera érigé comme associé à Allah dans ce qui est de ses prérogatives qui est le fait de légiférer.

 

Allah dit : «Ou bien auraient-ils des associés [à Allah] qui auraient établi pour eux des lois religieuses que Allah n'a jamais permises ? Or, si l'arrêt décisif n'avait pas été prononcé, il aurait été tranché entre eux. Les injustes auront certes un châtiment douloureux.» (Sourate 42 verset 21)traduction approximative.

 

Quiconque obéit à ce législateur en dehors d’Allah dans cela, l’aura érigé en associé avec Allah.


Allah dit: «Et ne mangez pas de ce sur quoi le nom d’Allah n'a pas été prononcé, car ce serait (assurément) une perversité. Les diables inspirent à leurs alliés de disputer avec vous. Si vous leur obéissez, vous deviendrez certes des associateurs.» (Sourate 6 verset 121) traduction approximative.

 

C’est-à-dire ceux qui ont rendu licite ce qu’Allah a interdit comme bêtes mortes (sans avoir été égorgées au préalable), celui qui leur obéit dans cela est associateur ( mushrik ).

 

De même, Allah a informé que celui qui obéit aux rabbins et aux prêtres (comme les pseudo savants d’aujourd’hui) dans ce qu’ils ont rendu licite alors qu’Allah l’a rendu illicite et vice-versa, les aura adopté comme seigneurs en dehors d’Allah

 

Allah a dit: «Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d'Allah , alors qu'on ne leur a commandé que d'adorer une divinité unique. Pas de divinité à part Lui ! Gloire à Lui ! Il est au-dessus de ce qu'ils [Lui] associent.» (Sourate 9 verset 31) traduction approximative.

 

Lorsque ce verset a été révélé, Adiy Ibn Hâtim a dit au Messager d’Allah :« Mais ils ne les adorent pas. »Alors le Prophète, salla Allaho 3alayhi wa salaam , lui a répondu :

«Les moines et les rabbins ont prohibé le licite et légitimé l’illicite. Leurs fidèles les ont suivis en cela (en les approuvant). Voilà donc l'adoration qu’ils leur ont vouée.» (Rapporté par at-Tirmidhi rendu autentique dans sahih sunan at-Tirmidhi.) traduction approximative.

 

Chaykh ‘Abd Rahman ibn Hassan a dit:«il y a dans le hadith une preuve que l’obéissance aux rabbins et aux moines dans la désobéissance à Allah constitue une adoration à leur égard et est considérée comme étant de l’association majeure (shirk akbar) qu’Allah ne pardonne pas conformément à sa parole à la fin du verset (cité ci-dessus)»

 

Le verset suivant va également dans le même sens :

 

«Et ne mangez pas de ce sur quoi le nom de Allah n'a pas été prononcé, car ce serait (assurément) une perversité. Les diables inspirent à leurs alliés de disputer avec vous. Si vous leur obéissez, vous deviendrez certes des associateurs.» (Sourate 6 verset 121) traduction approximative.

 

Beaucoup de gens sont tombés dans cette forme d’association avec ceux qu’ils imitent aveuglement. En effet, ils ne tiennent pas compte de la preuve, à savoir, si elle va à l’encontre de l’avis de celui qu’ils imitent, et cela fait partie de ce genre d’association.

 

Se conformer à la législation divine et délaisser toute autres législations est une condition de l’adoration qui fait partie de l’attestation "nulle divinité en dehors d’Allah" (al kufr bitaghout).

Et c’est à Allah que nous implorons l’assistance et le jugement.

 



Il s'agit d'un article retranscrit

Date de dernière mise à jour : 10/08/2014