La réalité du Takfir

بسم الله الرحمن الرحيم 

logo.jpg

 

~La Réalité du Takfir~




Allah le très haut dit :
«Dis : Ô vous les mécréants » (Sourate 109 Verset 1) *

Il dit encore en s’adressant aux musulmans :
« Certes, vous avez eu un bel exemple [à suivre] en Abraham et en ceux qui étaient avec lui, quand ils dirent à leur peuple : "Nous vous désavouons, vous et ce que vous adorez en dehors d'Allah. Nous vous renions. Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul". Exception faite de la parole d'Abraham [adressée] à son père : "J'implorerai certes, le pardon [d'Allah] en ta faveur bien que je ne puisse rien pour toi auprès de Allah ". "Seigneur, c'est en Toi que nous mettons notre confiance et à Toi nous revenons [repentants]. Et vers Toi est le Devenir. »
(Sourate 60 Verset 4) *

« Désaveu de la part d'Allah et de son messager à l'égard des associateurs avec qui vous avez conclu un pacte. »
(Sourate 9 Verset 1) *

L’excomunication d’une personne s'affiliant à l'Islam

Abd al-Latif ‘ibn Abd ar-Rahman, rahimahoullah, a dit :

« Si celui qui excommunie une personne qui s'affilie à l'Islam, s'appuie pour ceci sur un texte et une preuve issue du Coran ou de la Sounnah, lorsqu'il est témoin d'une mécréance claire, comme l'association à Allah, l'adoration d'un autre que Lui, qu'on se moque de Lui, de Ses versets, de Son Messager, qu'on les dément, ou que celui-ci a de la répulsion pour ce qu'Allah a fait descendre comme Guidance et Religion de Vérité, ou encore qu'il renie un de Ses Attributs sublimes ou toute chose du genre, et bien celui qui excommunie pour ceci ou quelque chose de semblable, a vu juste et est récompensé, car il est obéissant à Allah et à Son Messager »
(Source : ad-Dourar as-Saniyyah, 2/121)

 
Concernant la parole de celui qui dit : «  le  takfir (l’excommunion) est réservé aux grands savants ».

Mouhammad Ibn Abd al-Wahhab, rahimahoullah, a dit :

« Et quelle belle parole que celle de ce bédouin qui un jour arriva jusqu’à nous et entendit quelques paroles sur l’Islam, il a alors dit : « Je témoigne que nous sommes des mécréants  et je témoigne que le religieux qui nous dit qu’on est des musulmans est un mécréant ! »
(Source: ad-Dourar as-Saniyyah, tome 8 page 119)

Ce Bédouin, qui venait à peine d’apprendre quelques paroles au sujet de l’islam, jugea mécréant quiconque dirait que les bédouins sont musulmans. Quelle fut la réaction de Mouhammad Ibn ‘Abdelwahhâb ? L’accusa t’il de se mêler de ce qui ne concerne que les grands savants ? Ou bien dit-il au contraire « Et quelle belle parole que celle de ce Bédouin » ?


Concernant ces diables (savants du taghout) orgueilleux, d’apparence humaine qui propagent des ambiguïtés sur le takfir.

Cheykh Mouhammad ibn Abd al-Wahhab, rahimahoullah, a dit dans une de ses lettres :

"Lorsque ces diables orgueilleux  d’apparence humaine voient quelqu’un enseigner aux gens ce que leur a ordonné le Prophète Mouhammad, salla Allahou ‘alayhi wa sallam, c’est-à-dire la Chahada, la ilaha illa Allah, ils commencent à se plaindre, à mettre des ambiguïtés aux gens et disent :
« Comment pouvez-vous rendre mécréants les musulmans ? Comment pouvez-vous parler ainsi sur les morts ? »
- Ceci avec le but que la signification de la ilaha illa Allah ne soit pas expliquée aux gens …

En ce qui me concerne, par Allah, à côté duquel il n’existe personne, ni rien qui mérite d’être adoré, je cherchais la science, et ceux qui me connaissaient, croyaient que j’en avais, mais à cette époque je ne connaissais pas la signification de la ilaha illa Allah, je ne connaissais pas la Religion d'Islam avant ce bien qu'Allah nous a donné. De même, parmi mes savants, il y en avait aucun qui connaissait cela. Celui qui, parmi les savants, affirme malgré tout qu’il le savait, qu’il savait la signification de l’Islam … ou affirme qu’un de ses savants à lui le savait, alors il ment et met des ambiguïtés aux gens … De ce fait, craignez Allah, ô les serviteurs d’Allah ! Ne soyez pas orgueilleux envers votre Seigneur et envers votre Messager, sallallahou ‘alayhi wa sallam. Faites des louanges à Allah Le Très-Haut, Celui qui vous a guidé vers le bien … "
(Source: ad-Dourar as-Saniyyah, 10/50-52)


Réfléchissez aux paroles du Très-Haut : «  Dis : « Ô vous les mécréants ! Je n’adore pas ce que vous adorez… »

Hamad ‘ibn ‘Attiq, rahimahoullah, a dit :

« Réfléchis, qu’Allah te guide, à propos des paroles du Très-Haut dans les sourates révélées à La Mecque, telle que : « Dis : « Ô vous les mécréants ! Je n’adore pas ce que vous adorez… » - jusqu’à la fin de la sourate. Est-ce qu’il est parvenu jusqu’à ton cœur, qu’Allah lui (le Prophète) a ordonné de leur dire que ce sont des mécréants et de les informer qu’il (salla Allahou ‘alayhi wa salam) n’adore pas ce qu’ils adorent, c’est-à-dire qu’il (salla Allahou ‘alayhi wa salam) se désavoue de leur religion, et de les informer qu’ils n’adorent pas Celui qu’il (salla Allahou ‘alayhi wa salm) adore. C’est-à-dire, ils n’ont rien à voir avec le Tawhid. « A vous votre religion, et à moi ma Religion » Ceci comprend son désaveu de leur religion et leur désaveu de sa religion.
(Source : ad-Dourar as-Saniyyah, 9/256-259)


Si un hypocrite essaye d'argumenter avec ce verset.

Mouhammad ‘ibn Abd al-Wahhab, rahimahoullah, a dit:

Si un hypocrite essaye d’argumenter en disant que le verset ne concerne que les mécréants, répondez- lui :
« Est-ce qu’il existe un seul savant musulman qui a dit que ces versets ne concernent pas ceux parmi les musulmans qui commettent les mêmes actes ? Qui a dit ça avant toi ? »

Dites-lui aussi : « Ceci est le rejet du consensus de la Oumma, car le consensus dit que ces versets concernent aussi bien les mécréants, que ceux qui se disent musulmans » 

(Source: ad-Dourar as-Saniyyah, 10/58-59)


Et si quelqu'un dit: "Ils font du takfir généralisé"

Mouhammad ‘ibn Abd al-Wahhab, rahimahoullah, a dit :

« Et si quelqu’un dit : « Ils font du takfir généralisé »
- Nous répondons : « Gloire à Toi, Allah, c’est une immense calomnie ! Celui que nous jugeons mécréant, c’est celui qui atteste que le Tawhid est la Religion d’Allah et de Son Messager, et que l’invocation d’un autre qu’Allah est fausse, puis après, il traite de mécréants les monothéistes, les appellant « Khawaridjs » et se met dans le camp des adorateurs de mausolées contre les monothéistes. Mais nous demandons à Allah Le Noble, Seigneur de l’Immense Trône, de nous faire voir la vérité sous son véritable aspect et de la suivre, et de nous faire voir le mensonge sous sa vraie forme et de nous permettre de nous en écarter »
(Source: ad-Dourar as-Saniyyah, 1/63)


Certains de ces polythéistes se mettront à excommunier les monothéistes.

Abd ar-Rahman ‘ibn Hassan, rahimahoullah, a dit:
 
« Et parmi ces polythéistes certains se sont mis à excommunier les monothéistes pour rien d'autre si ce n'est leur culte exclusif, leur désaveu de tout ce qui est adoré en dehors d'Allah et leur critique des polythéistes, ceux qui ont donné un associé à Allah.

Et c'est pourquoi ils ont dit : « Vous êtes des Khawaridjs, vous êtes des innovateurs »

-Et aussi : « Cet homme a suivi le chemin de ceux qui excommunient ceux qui vouent un culte exclusif à Allah » -

Si nous disons : « Nul ne doit être adoré en dehors d'Allah, nul ne doit être invoqué en dehors de Lui. Nul ne doit être espéré en dehors d'Allah, nul ne mérite la confiance en dehors de Lui. Et d’autre parmi les formes d'adorations qui ne doivent être vouées qu'à Allah. Et que celui qui s'oriente vers autre qu'Allah est un mécréant polythéiste »

-Ils diront: « Vous avez innové et excommunié la communauté de Mohammad, sallallahou ‘alayhi wa sallam, vous êtes des Khawaridjs, vous êtes des innovateurs » »

(Source: ad-Dourar as-Saniyyah, 11/448-449)


La prononciation de la chahada est elle un empêchement du takfir ?

Abd al-Latif ‘ibn Abd ar-Rahman, rahimahoullah, a dit:

« Beaucoup de polythéistes de cette époque se sont certes trompés en pensant qu'une personne qui excommunie celui qui prononce la Chahada est forcément un Khawaridj. Ceci est faux, mais nous disons plutôt que la prononciation de la Chahada est un empêchement du takfir seulement pour celui qui connaît sa signification, applique ce qu'elle exige, et voue un culte exclusif à Allah, sans Lui donner d’associé. Quant à celui qui dit la Chahada, sans se soumettre à ce qu'elle implique, mais plutôt donne des associés à Allah en prenant des intermédiaires et des intercesseurs, leur demandant ce que nul n'a la capacité de faire en dehors d'Allah …, la Chahada d’une telle personne est invalide, et nous disons qu'elle ment en La prononçant, comme Allah a dit : « Quand les hypocrites viennent à toi, ils disent : « Nous attestons que tu es certes le Messager d'Allah » - Allah sait que tu es vraiment Son Messager et Allah atteste que les hypocrites sont assurément des menteurs »
(Source: ad-Dourar as-Saniyyah, 12/263)


Et celui qui adore Allah, montre de la piété, prie et jeune mais ne détestent pas les associateurs ?

Les savants de la da‘wa ont dit dans l’explication de la sourate 16 ( an-nahl ) verset 36 :
« nous avons envoyé dans chaque communauté un messager, pour leur dire adorez Allah et écartez-vous du taghout alors Allah en guida certains, mais il y a en eux qui ont été destinés a l'égarement ; parcourez donc la terre, et regardez quelle fut la fin de ceux qui traitaient nos messagers de menteurs. » Ce verset signifie que si une personne adore Allah dans l'amour et l'obéissance totale, mais ne déteste pas les associateurs et leurs actions et ne montre pas de l'hostilité envers eux, il n'a pas rejeté le taghout et n'est donc pas considéré comme musulman, même s'il montre de la piété en faisant Qiyaam al layl (prière de nuit) ou en prenant part au jeune le jour.
Il est en fait comme celui qui prie en état de jannaba (grande impureté) ou quelqu'un qui jeune volontairement pendant un jour où il fait chaud et commet l'adultère le mois de ramadan...
(Source Dourar as-Saniyya page 91-93)


Qu’en est-il de celui qui dit que la prononciation de la chahada est un empêchement du takfir ?

Abdallah ibn Mouhammad, rahimahoullah, a dit:
 
« Celui qui dit que celui qui prononce la Chahada, prie, jeûne, ne peut être excommunié, même si il venait à adorer autre qu’Allah, c’est un mécréant, et celui qui doute de sa mécréance est aussi un mécréant, car celui qui dit une telle parole a démenti Allah, Son Messager, ainsi que l'unanimité des musulmans, comme nous l'avons précédemment mentionné. Les preuves du Coran et de la Sounna sont nombreuses, et viennent s'ajouter à elles le consensus catégorique au sujet duquel celui qui à un minimum de clairvoyance ne doute point. Cependant, le suivi aveugle et les passions rendent sourd et aveugle »
(Source : Fatawas des savants de Nadjd)


Juger mécréant le polythéiste est une chose célèbre en Islam.

Soulaymân îbn Sahmân, rahimahoullah, a dit :

« Juger mécréant le polythéiste coupable du grand polythéisme est une chose célèbre dans cette communauté …
Les Compagnons, qu’Allah soit satisfait d’eux, ont appliqué le takfir sur plein de gens. Ali, qu’Allah soit satisfait de lui, a jugé mécréants les extrémistes. Et les savants qui ont suivi, ont jugé mécréants les extrémistes Qadarites et d’autres, comme lorsqu’ils ont jugé les Djahmiyyah extrémistes de mécréants, ou lorsqu’ils ont tué Dja‘d ’ibn Dirham et le « savant » Djahm ‘ibn Safwân (1) et ceux qui avaient la même opinion que lui ...
C’était ainsi à chaque siècle et à toutes les époques. En effet, il y a des gens qui ont de la science et qui jugent mécréants ceux qu’Allah et Son Messager, sallallahou ‘alayhi wa sallam, ont jugé mécréants, ceci en établissant la preuve de leur mécréance, et ils n’ont pas peur de cela, mais au contraire le considèrent comme une obligation religieuse et comme un principe Islamique …

Les quatre Imams, qu’Allah leur fasse Miséricorde, ont emprunté cette voie, ainsi que ceux qui les ont suivis, en tout temps et tout lieu. Ils ont jugé mécréants les hérétiques comme les Qaramites et les Batinites, ainsi que les Abidines qui ont dominé l’Egypte. Ils les ont combattus, malgré qu’ils construisaient des mosquées, priaient, faisaient l’appel à la prière et prétendaient défendre la famille du Prophète, salla Allahou ‘alayhi wa sallam. Ibn Jawzi, rahimahoullah, a écrit un livre sur eux dans lequel il déclara leur apostasie, l’obligation de les combattre, et que leur terre est une terre de guerre. Tous les juristes, dans tous les livres de droit Islamique ont consacré un chapitre concernant les hérétiques dont l’hérésie implique l’apostasie, et ont donné, majoritairement, à ce chapitre le nom de « Chapitre de l’apostasie » en définissant l’apostat comme étant : Celui qui devient mécréant après avoir été musulman. Et ils y ont mentionné des choses bien moindres que ce que nous voyons aujourd’hui comme apostasies, et ont jugé leur auteur de mécréant, même s’il prie, jeûne et prétend être musulman.
Alors qu’est-ce qui empêcherait de juger mécréant celui qui donne des associés à Allah … ?
Ne néglige cela que celui qui ne croit pas en Allah, Son Messager, ne vénère pas Son Commandement, n’emprunte pas Sa Voie, n’estime pas Allah à Sa juste valeur, ni Son Messager, ni même les savants et Imams de la communauté »
(Source : Dhiyya ach-Chariq, pages 161-164) chapitre 21 le takfir est-il un fléau?


A propos des ignorants qui disent : « vous jugez les musulmans mécréants ».

Cheyhk ‘Abd Allah Ibn Abderrahman  Abou Boutayn rahimahoullah, a dit :

«Quant aux ignorants qui disent «vous jugez les musulmans mécréants » ceux-là  ne connaissent ni l'Islam ni le monothéisme. Apparemment, l'islam de celui qui dit cela est invalide, car celui qui ne blâme pas ces choses que font les idolâtres aujourd’hui, et ne voit rien de mal dedans, ce n'est pas un musulman.»
Source : (Majmou‘ at rasa'il wa masa il an-najdiya volume 1  page 654,655.)


Et quant à ceux qui disent : «  Allah ne m’a pas chargé de juger ou de  faire le takfir »

 Mouhammad Ibn ‘Abdelwahhâb  a dit :

« Par Allah mes frères, cramponnez-vous au fondement de votre religion, du début à la fin. Et sa tête et son fondement est l’attestation qu’il n’y a de divinité qu’Allah. Comprenez donc le sens de cette parole, et aimez-le, et aimez ceux qui le pratiquent et faites-en vos frères, même s’ils étaient loin de vous ! Et mécroyez aux tawâghît, manifestez leur de la haine, et haïssez-les, et haïssez ceux qui les aiment, où cherchent à discuter sur leur égarement, ou ne témoignent pas de leur mécréance, ou dit :
 « Je ne suis pas concerné par eux » ou « Allah ne m’a pas chargé d’eux » car il aura mentit sur Allah et diffamé, car Allah l’en a chargé, et lui a imposé la mécréance envers eux et le désaveu, même si c’était son frère ou son fils »
(Dourar as-Saniyya volume 10 page 52-53)


Il y en a qui disent : « je ne suis pas d’accord avec eux mais je ne les juge pas mécréants »

Cheyhk Abderrahman Ibn Hassan a dit :

« Puis il dit « et il y en a qui leur montre du désaccord mais ne les jugent pas mécréants.» et cette catégorie n'a également pas accomplit le témoignage qu'il n'y a de vraie divinité qu'Allah: le reniement du chirk exige de juger mécréant celui qui le commet après que l'explication lui soit faite, selon l'unanimité des savants. C'est ce que renferme la sourate al Ikhlas et le verset « o vous les mécréants » ainsi que dans le verset d'al moutahana « nous vous désavouons..» et celui qui ne juge pas mécréant celui que le coran a juge mécréant, il contredit l'enseignement des Prophètes: le monothéisme et ce qu'il exige..»
(Source Dourar as-Saniyya volume 2 page 207)


Les catégories de gens qui contredisent le témoignage qu’il  n’y a de vraie divinité qu’Allah

Cheyhk Mohammad Ibn Abdelwahhab dit : «le fondement de l'islam et son principe sont deux choses:
 
Le premier :
Le commandement d’adorer Allah, Seul et sans associé ; y inciter les gens, s’allier pour cela, et juger mécréant celui qui l’abandonne.

Le deuxième :
Avertir contre l’adoration d’un autre qu’Allah, faire preuve de sévérité sur cela, affirmer son opposition à cela, et juger mécréant celui qui le commet.

Quant à ceux qui contredisent cela, ils sont de plusieurs catégories :

-La pire est : celui qui le contredit totalement.

-Et il y a ceux qui n’adorent qu’Allah uniquement mais ne condamnent pas l’idolâtrie et n’affirment pas d’opposition aux idolâtres.

-Et il y a ceux qui leur affirment de l’opposition, mais ne les jugent pas mécréants

-Et il y en a qui n’aiment pas le monothéisme mais sans le détester non plus.

-Et il y en a qui traitent les monothéistes de mécréant en prétendant qu’ils insultent les saints.

-Et il y en a qui ne détestent pas l’idolâtrie, sans l’aimer non plus.

-Et il y en a qui ne savent pas ce qu’est l’idolâtrie et donc ne la condamnent pas.

Et d’autres ne connaissent pas le monothéisme, sans le condamner non plus.

-Et il y en a, et ce sont les plus dangereux, qui pratiquent le monothéisme, mais  sans connaître sa valeur, et donc ils ne détestent pas celui qui l’abandonne et ne le jugent pas mécréant.

-Et il y a ceux qui abandonnent l’idolâtrie et la répugnent, mais ne saisissent pas sa portée et n’affirment pas d’opposition aux idolâtres, et ne les jugent pas mécréants.

Et tous ceux là ont contredit l’enseignement de tous les prophètes la religion d’Allah Gloire et Pureté à Lui. »

(Source : Dourar as-Saniyya volume 2 page 22)


A ceux qui polémiquent et trouvent des excuses aux tawaghit pour ne pas appliquer le takfir sur eux.

Cheikh Mohammed Ibn Abdelwahhab rahimahuAllah a dit :

 « Ces tawaghits là envers lesquels les gens considèrent qu'il est obligatoire de leur obéir en dehors d'Allah sont tous des mécréants apostats, et comment alors en serait-il autrement alors qu'ils rendent licite ce qu'Allah a interdit, et interdisent ce qu'il a permis, et sèment le désordre sur terre avec leurs paroles et actes. Quiconque polémique en leur faveur, ou désapprouve celui qui les taxe de mécréants ou prétend que de tels actes ne font pas sortir son auteur de l'islam, le minimum que l'on puisse dire d'une telle personne c'est qu'elle est perverse, je dirais même : l'Islam ne peut être valable sans le désaveu et le takfir de ces gens-là. ...»
(Source: Rassa-il chakhssiya page 188)


A celui qui ne se désavoue pas du chirk et de ceux qui le commettent.

Cheikh ‘Abd ar-Rahman Ibn Hassan, rahimahoullah, a dit:

 « Il existe un consensus parmi la Oumma des anciennes générations, commençant par les Compagnons, les tabi‘ines, les Imams et tous les savants des ahl us-Sounnah wal Djama’ah, qu’un homme n’est pas musulman s’il ne délaisse pas le grand chirk, ne se désavoue pas de lui (le chirk) et de celui qui le commet, en les détestant (le chirk et celui qui le commet), en leur montrant l’inimitié selon les moyens (ou la force) et al-Ikhlass dans les actes uniquement pour Allah »
(Source: ad-Dourar as-Saniyyah, volume 8 / page 338)  


Quant aux ignorants qui disent qu’appliquer le takfir est une fitna, et que cela divise les musulmans

Allah le très haut dit : «Et ceux qui n'ont pas cru sont alliés les uns des autres. Si vous n'agissez pas ainsi [en rompant les liens avec les infidèles (mécréants), il y aura discorde sur terre et grand désordre » sourate 8 : Le butin (Al-Anfal) verset 73 *

Tafsir d’Ibn Kathir rahimahullah  commente ce verset :

« Si vous ne vous teniez pas à l'écart des associateurs, en établissant des liens avec les croyants, il y aurait confusion chez les gens, due évidemment à l'association des croyants avec les mécréants. Cela serait certainement source de dégâts considérables ....»

Donc Allah le très haut a dit que la  fitna c'est le fait de ne pas s’écarter des mécréants et des associateurs et non pas le contraire comme beaucoup le croient. Mais le diable de par sa ruse fait croire a la majorité des gens que le takfir et le désaveu est une fitna, alors que c'est avec cet acte que l'on purifie la religion d'Allah le très haut des associteurs et des mécréants.

Allah le très haut dit : « et il se peut que vous aimiez une chose alors qu'elle vous est mauvaise. C'est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas. » (Sourate 2 verset 16)*

Allah le très haut nous dit aussi que shaytan s’est exprimé ainsi :
« Il dit : "Ô mon Seigneur, parce que Tu m'as induit en erreur, eh bien je leur enjoliverai la vie sur terre et les égarerai tous....» (Sourate 15 Verset 39) *
 
Tafisir ibn al-Qayyim rahimahu Allah dit :
 
« Parmi ses astuces, il ensorcelle (le diable) continuellement l'esprit de l'homme jusqu'à le faire tomber dans ses filets. Nul n'échappe à son ensorcellement, sauf ceux qu'Allah veut (sauver) .Il enjolive donc à ses yeux l'acte qui lui est néfaste, jusqu'a ce qu'il imagine qu'il est l'une des choses les plus utiles, et il rend détestable à ses yeux le plus utile des actes, jusqu'a ce qu'il imagine qu'il va lui nuire. »

Comme aujourd’hui chaytane fait croire aux hommes que le takfir est une fitna et un grand danger, alors que c'est le contraire comme Allah le très haut l’a dit dans le verset 73 de la sourate « le butin ».

Allah protége nous de la ruse du diable et de ses alliés (les savants du taghout). Il est pour les hommes un ennemi déclaré comme Tu nous le dis dans la sourate « fatir » verset 6.
Amine




 




Annotation :

* traductions approximatives

Nous vous mettons en garde contre un livre qui propage un poison, s’intitulant « les règles du takfir d’un individu précis » aux éditions « assia ». Ce livre qui est propagé par les savants du Taghout est écrit par sheikh abd Allah- ibn -al aziz al-jibrin professeur à l’école normale supérieure de riyad, préfacé par abd- Allah ibn abd-al rahman al-jibrine, abd-alaziz ibn abd Allah - al rajihi, lecture faite à  abbd-alrahman ibn nasir al-barrak.